Quelles garanties vous apporte la CSF?

Le saviez-vous?

Comme les avocats, les notaires, les comptables ou les médecins,

les conseillers en services financiers sont encadrés par un organisme dont la mission est de protéger le public: la Chambre de la sécurité financière (CSF). 

Le grand principe de base pour les conseillers en services financiers est d'agir dans l'intérêt supérieur de leurs clients. 

 

 

La CSF, qui compte quelque 32 000 membres, fonctionne à la manière d'un ordre professionnel.

Elle veille à la bonne conduite professionnelle de ces derniers en s'appuyant sur trois grands piliers: 

•    la déontologie;

•    la formation continue obligatoire;

•    la discipline.

 

Agir dans l'intérêt des clients 

La raison d'être de ce système d'enca­drement est simple: le législateur estime qu'il serait dangereux pour les consommateurs de laisser n'importe qui offrir ou conseiller un produit financier, alors que pour ce faire, des compétences, des connaissances et un savoir-être particuliers sont nécessaires.

 

Ainsi, les conseillers, comme tous les professionnels au Québec, doivent respecter de nombreuses obligations qui découlent toutes d'un grand principe de base: agir dans l'intérêt supérieur de leurs clients. 

 

De nombreuses garanties 

Ces différentes obligations sont autant de garanties importantes pour les consom­mateurs de produits et services financiers: 

 

•   Les conseillers encadrés par la CSF doivent détenir un permis d'exercice délivré par l'Autorité des marchés financiers à la suite d'une formation spécialisée. C'est la raison pour laquelle il est primordial que les consommateurs vérifient, avant de rencontrer un conseiller pour la première fois, que ce dernier est bien inscrit au registre de l'Autorité.

Vous pouvez consulter le Registre des entreprises et des individus autorisés à exercer à lautorite.qc.ca

 

•    Ils sont tenus de respecter un code de déontologie qui guide chacun de leurs gestes professionnels, lesquels doivent notamment répondre à des critères de compétence, de qualité, de pédagogie, d'honnêteté, d'intégrité, de discrétion, de dignité, de diligence et de disponibilité.

 

•    Ils doivent suivre de la formation continue tout au long de leur carrière, dans un objectif d'amélioration constante de leurs connaissances et compétences.

 

•    Ils sont responsables et imputables: si un consommateur considère qu'un professionnel n'accomplit pas son travail correctement ou commet une faute de nature déontologique, il a la possibilité de porter plainte auprès de la CSF.

Pour en savoir davantage, consultez le site de la Chambre de la sécurité financière: chambresf.com 

Serge Paquette / Sans frais : 1 844. 592.7388

Sources

Cet article provient du magazine Virage/ Été 2020